""Le BITON"

de Goulebenéze

dit par Pierre Machon.

Le texte provient du livre: "GOULEBENÉZE" de Georges Labodiniere et Alex Henry

Ed. Rupella_ LA ROCHELLE



(SVP veuillez actionner le bouton de gauche du lecteur pour écouter)


 

LE BITON

I

Le défint vieux Châgnut, natif de Migron,

Dans son temps, mes z'émits, a-t-été in biton.

Vous... vous étiez trop jhen's, vous anciens l'avant qu'neussut !

Prr' moue, jh'vous açartain' que jhamais jhe n'ai vut,

De Sint-Jhean -t-a Mathâ et d'Cougnat-a Burie,

In biton de thyé tremp'. Sans vous dir' de ment'rie,

II avait des mains largh's otout coum' des bardrâs !

Rin qu'avec son p'tit douet i vous foutait-t-a bas !

I mettait ine roue d'charrett' su son menton !

Ah! vous parlez d'in biton !

II

Et aussi libr' qu'in sinjhe, i fâizit le châgn' dreit !

I sautait la riviere, sans parche ni piquet !

Pu fort que ché les z'arthyiul's, i les z'a tous leutés

Les z'in en por les z'aut's, le jhour d'ine' assembié !

I portait deux pochées, ine su chaqu' épale,

En montant deux rolons d'in cot, dans ine échale !

Avec in' grouss' hottée oh... de cins bassiots de raisins,

I marchait de r'thiulon sans s'ajhider d'ses mains !

Ah ! si au moins Ol était in houm' ! Oue jhe vous z'en répond.

Ah! vous parlez d'in biton !

III

Me seu laissé compter qu'in souer' chez l'Isabelle

I ' pariit d'manjher tout in routi d'ouaye !

Ah, i manjhit jhusqu'a l'ou - n'en restit pas in' miette ;

Et si ol avait falu-t-i manjheait les assiettes !

Les z-anciens m'avant dit qu'in souer' de mardi-gras

Et encouere aneut o s'dit dans l'Pays-l'Bas

Qui manjhit souessant' crep's, i peuviant pas l'veurtit !

Souessant' crepes sans bouer' ! Et quand il oyut finit :

Et qui dit, He! jhen ai point mangé ma r'flexion..envois donc

Ah! vous parlez d'in biton !

IV

Et a souessant' thyinz' ans, i dansait l'rigaudon

II arait fait queurver kiairinette et piston !

I sautait dans thiés bals ! i brassait thiés drôlesses !

Prr' jhâser ..il était pu pi qu'la jhénesse !

I les fazait virer pendant ine heur' de temps !

Et quant' a l'étiant queurvées :

Et bin qui dizit, n'en a tu ton content

Ouai ! i n'en peurnait ine aute... eh beun i r'couminciant !

V

Mais que sart' tout d'etr' bon et d'avouer boune échine,

Dau pissenlit teurjhou faut manjher la racine !

Li s'est queurvé in jhour... sa charrette qui thyulait...

I s'était mis dârrier'... son beuzot l'accotait...

I s'est queurvé bounn-jhent... allons, in cot d'vin bian !

D'thyellé bitons, o s'en fait pu.. Heu! Malhureus'ment !

Fin

 

 Retour  Pierre Machon Une autre avec celle-ci qui est un must pour les charentais!!!!

Pierre Machon fut un acteur de talent qui a toujours défendu le patois saintongeais et nos traditions saintongeaises. Il fut le créateur et l'animateur du groupe folklorique "AUNIS ET SAINTONGE" qui continue de perpétrer nos danses traditionnelles . C'était aussi un acteur de grande valeur qui a entre autres interprété près de 200 fois le rôle de Nanette Burelle dans la pièce " La Mérine à Nastasie ".

Pierre Machon fut aussi le rédacteur en chef de la revue patoisante " LE SUBIET ".

La voix de Goulebenéze s'est tue, mais ses monologues et chansons sont encore interprétés par des groupes tels que " Aunis et Saintonge", " Les bat'égails de Saintonge" , les "Déjhouqués" de l'île d'Oléron, les "piboles" de Courcoury et probablement bien d'autres. Pierre Machon a contribué par ses disques vinyls enregistrés à colporter les monologues d' Évariste Poitevin dit " Goulebenéze " et à nous offrir des morceaux de choix en notre langue saintongeaise pour notre plus grand plaisir.

Notre patois est irremplaçable pour refléter avec humour les faits et gestes de nos braves aïeux.

 

Ce monologue est extrait du disque N° 250V 174

Edité par DUCRETET THOMSON et intitulé

"Hommage à Goulebenéze"



Retour  GoulebenézeRetour GOULEBENÉZE

Retour  Belle SaintongeRetour Belle Saintonge

 

 

fin de la page "le biton"/ rev 2016 suppression object son